Catégories
Apiculture

Cadre de hausse entièrement ciré ou avec une amorce de cire ?

Les hausses sont des modules qui viennent coiffer les ruches, durant les miellées. Les butineuses peuvent alors déposer le nectar qui sera transformé en miel. L’apiculteur peut ainsi récupérer des rayons de cire remplis de miel. Les cadres de hausse sont de format divers. Ici nous parlerons de l’utilité de couvrir d’une feuille de cire gaufrée ou bien de placer seulement une amorce de cire sur les cadres de hausse des ruches Dadant.

Un film de 10 minutes vaut mieux d’un long article de blog

La vidéo suivant présente l’intérêt d’utiliser des cadres avec amorce et indique comment éviter les construction anarchique des rayons de cire.

Utilisation de cadres avec feuille de cire gaufrée ou de cadres avec amorce de cire.

Pourquoi utiliser une feuille de cire gaufrée ?

La production de cire est un investissement pour la colonie. Il faut 10 kilogrammes de miel pour que les ouvrières cirières produisent un kilogramme de cire.

Pour que les ruches se développent plus rapidement, l’apiculteur fixe sur les nouveaux cadres des feuilles de cire gaufrée. Les abeilles n’ont plus qu’à construire les cloisons entre les alvéoles. On dit que les abeilles étirent la cire, même si elles ne produisent et n’allongent pas la cire existante.

Cette économie de ressource et de temps pour la colonie est aussi une augmentation des gains potentiel pour l’apiculteur. Car les colonies qui ont moins de cire à produire peuvent stocker davantage de miel.

Pourquoi employer une amorce de cire ?

D’autres apiculteurs préfèrent que leurs abeilles produisent l’entièreté ou la presque totalité de la cire présente dans les cadres de hausse, voir dans toute la colonie.

La première raison est sanitaire. Car on ne connaît pas l’origine des feuilles de cire que l’on trouve dans le commerce. On peut retrouver dans des cires des spores d’agents pathogènes dangereux pour les abeilles. On y retrouve plus souvent des résidus de traitements contre les varroas, des acariens parasites qui posent des problèmes en apiculture. C’est le cas de particulier de l’Amitraze qui est un acaricide, mais aussi une molécule aux effets nocifs sur l’être humain et les organismes aquatiques (d’après l’Anses), suspectée d’être cancérigène.

Du miel stocké dans des rayons qui contiennent des traces de produits chimiques sera lui-même contaminé. Les quantités seront faibles, mais cela amène à réfléchir sur la qualité du miel.

Mais il est possible de récupérer les cires produites pas ses propres abeilles, de les fondre, puis de fabriquer ses propres feuilles de cire. On solutionne alors le problème sanitaire. Mais cette pratique n’est généralement pas à la porté des débutants et de la plupart des amateurs qui ne disposent pas du matériel nécessaire, ni même du temps.

cadre dadant avec amorce de cire
Un cadre de hausse Dadant avec amorce de cire prêt à être posé.

La seconde raison est comportementale. Certains apiculteurs partent du fait que les abeilles doivent produire de la cire pour ne pas subir un stress. Les abeilles cirières qui seraient alors inactives pourraient perturber le fonctionnement normal de la colonie et la pousser à l’essaimage. En offrant aux ouvrières des cadres avec une simple amorce de cire, on stimule et on guide la construction des cadres, tout en permettant à ces abeilles de construire des rayons et de répondre à un besoin.

Pourquoi pas des cadres sans cire ?

Notons qu’il est aussi possible d’introduire des cadres – ou simplement des barrettes en ruche Warré ou kenyane – sans amorce de cire. C’est aussi le principe du cadre à jambage que l’on peut utiliser dans les ruches Dadant.

En introduisant des cadres sans aucune cire, on prend davantage le risque de voir apparaître des constructions anarchiques qui peuvent gêner l’apiculteur pour l’extraction du miel. Il faudra donc guider les construction en intercalant les nouveaux cadres entre deux cadres déjà battît.