Catégories
Apiculture

Pourquoi et comment utiliser un réfractomètre pour le miel ?

Le miel est produit par les abeilles à partir de nectar et de miellat. Il a pour fonction de mettre en réserve des glucides pour la colonie Car contrairement aux bourdons, guêpes et frelons, une colonie d’abeilles hiverne. Elle va donc consommer beaucoup de glucides.

Le miel est très riche en sucres et contient peu d’eau. En plus d’être un concentré d’énergie, il se conserve très longtemps, lorsque sa transformation est achevée. L’apiculteur récoltera le miel arrivé à maturité. C’est-à-dire un miel qui contient un pourcentage d’eau bas. Pour connaître ce taux il va utiliser un réfractomètre pour son miel.

Quel est le pourcentage en eau du miel ?

En Europe, un texte réglementaire fixe à 20% le taux maximal d’eau dans le miel. Au-dessus de cette valeur, il ne s’agit pas de miel propre à la consommation. Les apiculteurs considèrent qu’un taux de 18% représente la limite acceptable. Car au-delà de cette valeur, le miel est trop hydraté et se conservera mal. En effet, des moisissures et d’autres micro-organismes peuvent s’y multiplier et causer sa fermentation.

Comment utiliser un réfractomètre ?

Un réfractomètre est simple d’utilisation. Il faut déposer une goutte de miel à analyser sur la lentille. Puis l’on rabat la plaque de verre prévue à cet effet. Ensuite, on se place face à une source de lumière et l’on regarde dans la lunette.

Trois valeurs d’observe. Celle qui nous intéresse le plus est la pourcentage en eau du produit analysé. Et pour que votre miel présente une bonne qualité, il doit être de moins de 18%.

réfractomètre et miel
Voici ce que vous observerez en regardant dans le réfractomètre.

C’est généralement le cas pour un miel qui se trouve dans les alvéoles operculées de cire par les abeilles. Mais il arrive que l’on soit obligé de récolter les cadres des hausses de ses ruches avant que tous aient été operculés totalement. C’est le cas à la fin d’une miellée ou bien avant un traitement contre les varroas. On prélève alors du miel qui n’est pas sous une opercule et l’on observe son taux d’humidité.

Le réfractomètre doit être au moins une fois par an étalonné. Une petite vis se trouve sur l’appareil et permet d’effectuer ce réglage. Cet étalonnage se fait avec une solution étalon, dont le fabriquant indique les valeurs de référence. Certains apiculteurs effectuent cet étalonnage avec une goutte d’huile d’olive. La fiabilité étant alors acceptable.