Catégories
Apiculture

L’abeille charpentière produit-elle du miel?

Vous avez sans doute été surpris en observant butiner une grosse abeille noire dont les ailes sont violette. Bien qu’elle ne soit pas agressive, l’abeille charpentière peut impressionner. Voici un article pour mieux la connaître.

Qui est cette grosse abeille noire ?

L’abeille charpentière est aussi nommé xylocope. En France, le xylocope violet le plus commun et celui qui attire le plus l’attention est Xylocopa violacea. Il s’agit d’un des plus gros hyménoptères de nos régions. Comme les bourdons et les abeilles mellifères, cette abeille solitaire est membre de la famille des Apidae.

Abeille charpentière
L’abeille charpentière fréquente de nombreuses espèces florales. Crédit Pixabay.

Quelle est l’alimentation de l’abeille charpentière ?

L’abeille charpentière est phytophage aussi bien au stade larvaire qu’au stade de l’insecte adulte. Comme pour l’abeille mellifère, le pollen représente la source principale de protéines. Le nectar est la base de l’alimentation des adultes. Riche en glucides, il permet de couvrir les besoins énergétiques de ces insectes butineurs très actifs.

Comment vît le xylocope ?

L’abeille charpentière ne vit pas en colonie et elle ne construit pas de nid en cire comme l’abeille mellifère. Pour ces raisons, cet insecte solitaire ne produit pas de miel, car en hiver il n’y a pas de colonie à nourrir.

Les individus ne se rencontre que pour se reproduire. La reproduction se fait au printemps et en début d’été. Les femelles creusent dans du bois mou des galeries pour y aménager leur nid. Les larves trouvent leur place dans des loges. Elles vont grandir puis se métamorphoser en nymphe. A la fin de l’été – bien souvent au mois d’août – les jeunes abeilles émergent. Les femelles et les mâles vivent plusieurs mois et vont passer l’hiver à l’abri en attendant de s’accoupler au retour du printemps.